Sacré Dart 18


Ce bateau ne demande vraiment pas beaucoup d’entretien. Il est pourtant un point que l’on ne recommandera jamais assez : profitez de l’hiver et du garage pour entretenir vos gouvernails. C’est tellement mieux quand ça marche bien !

1 : démonter l’axe de barre avec deux clefs de 10. Attention de préserver les rondelles plastiques.
2 : en tirant sur le câble vous pourrez mettre la tête de safran en position intermédiaire (galets déverrouillés). Pencher ensuite la barre vers l’avant pour démonter le crochet de câble.
3 : desserrer l’axe de safran avec deux clefs de 13. Laisser l’écrou engagé de quelques tours.
4 : taper sur l’écrou pour sortir l’axe (si vous tapez directement sur l’axe, le filetage sera abîmé). Taper doucement ;  puis fort ; puis très fort. C’est là que vous jugez si vos gouvernails ont été entretenus régulièrement …
5 : si oui, vous pouvez enlever l’écrou et retirer l’axe.
6 : sortir ensuite la tête de safran en veillant à ne pas perdre les rondelles plates intérieures.
7 : si non, il faut scier l’axe. Pour cela, on force un gros tournevis entre la lame de safran et la tête pour créer un petit écart. On place ensuite la lame de scie entre la rondelle et la lame de safran. Scier d’abord l’axe côté écrou, puis côté tête hexagonale. Attention de ne pas abîmer la tête en sciant. Si il ne se crée pas d’écart avec le gros tournevis, on préférera scier au milieu de la rondelle plate; l’aluminium est tendre et la rondelle sera à changer dans tous les cas.
8 : enlever le tube alu. Taper si nécessaire.
9 : vérifier la vertevelle haute DR226 : en regardant de l’arrière, il faut s’assurer que l’axe des galets est bien horizontal (sinon la vertevelle est vrillée) et que cet axe n’a pas plus d’1mm de jeu latéral (sinon la vertevelle est ouverte). Si l’un de ces deux cas se présente, il faudra changer la vertevelle. Remplacer les galets si nécessaire (galets abimés ou jeu entre galets et leur axe). Remplacer la protection plastique du ressort si nécessaire (le petit tube tient les deux moitiés du ressort ensemble). Vérifier la présence et l’état des glissières de galets..
10 : vérifier le jeu entre la rondelle à épaulement et la tête de safran. Si nécessaire, on peut utiliser des rondelles de réparation à diamètre d’épaulement plus important.
11 : remonter les galets en poussant sur le ressort par dessus avec le pouce.
12 : si la butée néoprène DR264 est partie, c’est le moment d’en remettre une. Il faut d’abord bien nettoyer l’ancienne colle avec de l’acétone.
13 : appliquer une fine couche de colle néoprène sur la tête et sur la butée. Laisser sécher 3 minutes. Appliquer la butée en pressant fermement.
14 : graisser le tube alu avant remontage, idéalement à la graisse silicone.
15 : graisser l’axe de safran et/ou l’intérieur du tube alu.
16 : préparer l’axe dans un côté de la tête, sans oublier la rondelle extérieure à épaulement et la rondelle intérieure. Présenter la tête bien en face de la lame jusqu’à pouvoir enfoncer l’axe dans le tube alu.
17 : n’enfoncer l’axe que jusqu’à la sortie du tube alu pour pouvoir engager l’autre rondelle plate intérieure. Si nécessaire on peut s’aider en écartant un peu avec un tournevis.
18 : placer la deuxième rondelle à épaulement et l’écrou. Attention de bien positionner les deux rondelles à épaulement dans la tête avant de serrer l’écrou. Surtout ne pas tenter de rentrer les rondelles à leur place avec la pression de l’écrou.
19 : resserrer l’axe de safran. Normalement vous devez serrer à bloc, sans pour autant affecter la libre rotation de la tête sur la lame.
20 : c’est l’occasion de mettre un petit coup de lubrifiant aussi sur les glissières nylon de barre avant de remonter celles-ci.
21 : ne pas oublier de remonter le crochet de câble. Attention de bien engager les deux pointes du crochet dans le tube inox.
22 : remonter l’axe de barre et ses rondelles plastiques. Serrer au petit poil : suffisamment pour qu’il n’y ait pas de jeu sensible dans la barre ; mais pas trop non plus pour laisser de la rotation à cet axe.

Recommandations :

– Ça peut toujours fonctionner avec des pièces bricolées ; mais ça marchera toujours mieux avec des pièces d’origine.

– Sur l’établi, dans le garage, ça se fait à peu près bien. Sur la plage au beau milieu des  vacances, beaucoup moins bien.

– Pour ceux qui auraient un doute, il faut faire la même manip’ deux fois. Vive le catamaran !

Vous n’avez pas aimé l’étape numéro 7. Là je n’ai qu’un seul conseil : recommencez impérativement cette opération tous les ans. Sinon il y a fort à parier que vous serez de nouveau bon pour deux « 7 » supplémentaires au prochain changement de galets !

Démonstration :

téléphone: 05 45 92 15 65
mail: contact@france-catamaran.com
16000 Angoulême
41 rue Bécheline